• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archive pour octobre, 2010

Chainel a franchi un cap!

get.jpg

Steve Chainel a démarré la saison de cyclo-cross sur les chapeaux de roues. « Ce n’est pas une surprise pour moi », confie le Lorrain avant la première manche du Challenge national, demain, à Saverne.

OAS_AD(‘Position1′);Chainel a franchi un cap!

Un palier franchi sur la route Non content d’être un spécialiste du cyclo-cross, Steve Chainel a désormais démontré qu’il pouvait aussi jouer les premiers rôles sur la route, comme en témoignent sa victoire d’étape conquise lors des Trois Jours de La Panne et son rôle de grand animateur sur le dernier Tour des Flandres. «  J’ai effectué un très, très bon début de saison, de février à avril, et j’ai progressé à tous les niveaux, estime le Lorrain. Je pense avoir franchi un palier avec Bouygues. »

La suite fut moins réjouissante. Malgré un bon Dauphiné Libéré, il n’a pas été à la hauteur au championnat de France et a été écarté de la sélection pour le Tour de France par Jean-René Bernaudeau. «  Dans ma tête, j’y allais… Du coup, c’était quasiment fini. Je n’ai eu que sept jours de course pendant les trois mois qui ont suivi. Mais, pour moi, ma saison a été réussie, je n’ai pas à en rougir. »

Débuts convaincants en cyclo-cross A court de compétition sur la route, Steve Chainel s’est jeté dans la saison de cyclo-cross tel un mort de faim. Une option qui a rapidement payé : le Vosgien, vice-champion de France de la discipline, qui avait besoin de se rassurer, a engrangé les succès à l’échelon régional et fait la course en tête sur la scène internationale (quatrième en Superprestige et huitième en Coupe du monde).

«  Attaquer vraiment fort, c’était voulu de ma part après un été léger, explique l’enfant de Saint-Etienne-lès-Remiremont. Les performances ont été au rendez-vous, mais ce n’est pas une surprise pour moi. » Son activité débordante n’est pas passée inaperçue. «  Aujourd’hui, je suis respecté. »

Le titre sinon rien En pleine possession de ses moyens, Steve Chainel s’apprête à couper quelques jours au lendemain du cyclo-cross du Koppenberg qu’il va disputer dans la foulée de la première manche du Challenge national, demain à Saverne. Le Lorrain, qui profite encore des conseils de Dominique Arnould, l’ancien champion du monde, a décidé de cibler ses objectifs. Et, cette saison, le titre de champion de France représente sa priorité. «  J’aurai le droit de connaître des hauts et des bas, mais le seul jour où ce ne sera pas le cas, ce sera celui du championnat de France », assure Steve Chainel, rival numéro un de Francis Mourey, détenteur du maillot bleu-blanc-rouge depuis 2007. «  Tout le monde m’attend, mais il ne faut pas oublier Gadret, Labbe et les autres, qui savent se préparer pour un tel événement et n’auront rien à perdre. » Pas lui. «  Si je ne gagne pas, ce sera une grosse désillusion. Mais j’irai à Lanarvilly en conquérant ! A vingt-sept ans, je suis dans la force de l’âge. »

De Bouygues à la FDJ Alors que Jean-René Bernaudeau était encore à la recherche d’un sponsor pour succéder à Bbox Bouygues Telecom, Steve Chainel, en fin de contrat, s’est engagé au cœur de l’été pour deux ans avec la FDJ, dirigée par Marc Madiot. «  Même s’il y a beaucoup de choses à dire, je ne retiendrai que du positif de mon passage chez Bouygues, confie le Vosgien. Et je pense avoir fait le bon choix en rejoignant la FDJ qui possède toutes les structures pour évoluer en cyclo-cross. Parce que je persiste et signe : le cyclo-cross est ma grande passion. » Dans ce nouveau défi, le Lorrain va côtoyer Francis Mourey, son ami et grand rival. La concurrence s’annonce saine. «  Et avec un garçon comme Frédéric Guesdon (vainqueur de Paris-Roubaix en 1997) dans l’équipe, je vais encore beaucoup apprendre pour progresser dans les classiques. » Et le Tour de France ? «  La FDJ m’attend plutôt sur les classiques. Le Tour, c’était un objectif en 2010. Si je ne le fais pas l’an prochain, je serai moins déçu que cette année. Mais si je marche, je serai exigeant : j’aurai envie d’y aller. »

(Le Républicain Lorrain de ce jour)

Chainel 3 ème à Tabor le 28/10/2010.

top.jpg

Chainel souffle la 3ème place à Stybar

Hier à Tabor (République Tchèque) avait lieu le premier cyclo-cross commémoratif  Radomir Simunek. Sur le parcours du dernier Mondial de la discipline, cette fois sec et rapide, Steve Chainel (Bbox) a terminé au troisième rang derrière le tchèque Radomir Simunek junior et l’allemand vice-champion du Monde espoirs 2009 Christoph Pfingsten, et devant le champion du Monde Zdenek Stybar qui enregistre là son « plus mauvais » résultat de l’actuelle saison après sept victoires de rang dont les 2 premières manches de coupe du Monde.

capturedecran20100812a155427.png

Radomir Simunek père et fils.

L’ancien champion du monde de cyclo-cross, le Tchèque Radomir Simunek, est décédé des suites d’une cirrhose du foie en Août dernier à l’âge de 48 ans. Radomir Radek Simunek était né le 8 avril 1962 à Pilsen (Tchécoslovaquie). Il possèdait certainement l’un des plus beaux palmarès du Monde ! Il fût par exemple champion du monde dans toutes les catégories et onze fois champion de son pays.Il reveint à Lanarvily et termina second en 86 et 90. Le Tchécoslovaque avait aussi remporté le titre chez les pros en 91. Ce fût le seul cyclo-crossman qui parvint à enrayer l’hégémonie Belge des Erik De Vlaeminck et Roland Liboton. Il y a encore quelques temps, Radomir courrait toujours : en 2004, 2005 et 2006, il a pris la troisième place du championnat national de Tchéquie… C’est certain, le cyclo-cross et la gadoue conservent !

Des nouvelles d’Arnaud Jouffroy.

Champion du Monde Espoirs de cyclo-cross, Arnaud Jouffroy a recommencé à rouler aujourd’hui comme il l’avait prévu. « J’ai fait un test d’un quart d’heure sur home-trainer et après j’ai fait une heure sur la route. Ça allait je ne sens presque plus rien. Je pense donc reprendre la compétition la semaine prochaine à l’occasion des Championnats d’Europe à Francfort. »

(Dépêche FFC)

Duval : déjà un an de suspension.

aurelienduval.jpg

Le ciel lui était tombé sur la tête ce jour-là : en janvier dernier, Aurélien Duval, qui s’apprête à entamer sa deuxième saison professionnelle, est licencié par la FDJ. Le motif ? Un contrôle positif au norfenfluramine, datant d’octobre 2009. Depuis lors, le jeune français, adepte du cyclo-cross, avoue être toujours dans le flou. C’est en tout cas ce qu’il a confié à L’Union. « Aujourd’hui, je ne comprends toujours pas. Après avoir collecté des renseignements, j’ai appris que ce produit, qui est interdit pour ses effets masquant, s’évacuait de l’organisme en trente-six heures […].La thèse la plus plausible, c’est que j’ai avalé cette substance à mon insu, car on peut la trouver en faible quantité dans des barres de céréales ou des boissons énergisantes. »

Les galères se sont ensuite enchaînées, puisque l’UCI réclame aujourd’hui des dommages et intérêts. L’intéressé comparaîtra d’ailleurs en décembre au siège de l’instance internationale du cyclisme. Fort heureusement, la communauté cycliste ne l’a pas oublié. La confiance de ses proches lui permet aujourd’hui d’espérer un jour retrouver une place dans les rangs professionnels. « Je n’ai pas honte de moi. Les gens critiques sont envieux. Je sais que je devrai probablement repartir en amateur. Seuls les résultats serviront à reconstruire mon image ».

12345...13

Sports pour Tous Poitou Cha... |
Le Défi des Gazelles |
bouling club canohes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MAC BOURGES
| F.D.F. Mag
| les maillots de l'équipe de...